Site du Collège Jeanne d'Arc à Orléans

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Site du Collège Jeanne d'Arc à Orléans
Bienvenue sur le site du collège Jeanne d’Arc d’Orléans.

 

A Orléans, porter le nom de Jeanne d’Arc pour un collège public n’est pas anodin. Ce n’est pas la sainte qui nous guide, mais la femme d’origine modeste qui a su faire preuve de conviction, courage et volonté. C’est une vraie fierté pour nous, école de la république, que d’accueillir tous les élèves, quelle que soit leur origine ou leur condition sociale, afin de les former, les éduquer et leur montrer le chemin de la réussite.

J’attends de chaque élève qu’il montre de l’ambition, selon ses capacités. Atteindre son objectif en fin de collège (l’orientation choisie) ne peut se réaliser qu’à une condition, le travail. En classe d’abord, et je sais pouvoir compter sur les équipes éducatives du collège pour assurer un enseignement de qualité, mais aussi à la maison. Le rôle d’accompagnement des parents est primordial.

Un travail de qualité nécessite la sérénité. J’attends de chaque élève le respect des règles de vie en société.

Voici quelques points de repère sur le collège Jeanne d’Arc.

Les bâtiments qui abritent le collège Jeanne d’Arc font partie du patrimoine historique de la ville d’Orléans.

La petite église vouée à Saint Georges reçoit au VIème siècle les restes vénérés de Saint Avit (la crypte est toujours visible sous le collège). Dès lors, une collégiale est construite dessus, par trois fois détruite et reconstruite. Ruinée, elle est rasée pour laisser la place en 1700 à un grand séminaire qui sera prospère durant un siècle. Puis vient le temps d’utilisation comme prison, asile psychiatrique, caserne. Le grand séminaire s’y réinstalle en 1829. En 1906, l’Etat le confisque pour y installer un lycée public de jeunes filles. La première année, le clergé menace d’excommunication les parents qui osent y inscrire leurs enfants. On ne compte que quelques dizaines d’inscriptions. La directrice accepte d’introduire le catéchisme, et la prière pour calmer les esprits. Le lycée se développe jusqu’à compter mille élèves dont 150 internes en 1960. C’est en 1967 que s’y installe le CES Jeanne d’Arc, et en 1975 le collège Jeanne d’Arc.

Un collège centre ville rénové, au large secteur de recrutement

Le conseil général du Loiret, propriétaire des bâtiments, a réalisé un très gros projet de rénovation. Les collégiens disposent de locaux entièrement remis à neuf. Nous accueillons 650 élèves de la sixième à la troisième, ainsi qu’une classe ULIS (unité localisée pour l’inclusion scolaire – ex UPI) et une classe d’accueil pour des élèves arrivant de l’étranger. Notre secteur de recrutement couvre des quartiers qui présentent des caractéristiques sociales très différentes.

De très bons résultats qui récompensent le travail

Les élèves qui intègrent le collège ont 90% de chances d’obtenir leur Diplôme National du Brevet, et 80% de chances de poursuivre leur scolarité en classe de seconde générale et technologique.

C’est dire la qualité du travail mené par les équipes du collège, mais aussi au préalable par les équipes des écoles primaires de notre secteur de recrutement.

Je félicite tous ceux qui participent à ces très bons résultats.

La Principale,

Marie-Chantal GENEMAUX

 

Calendrier

<<  Avril 2014  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
   1  2  3  4  5  6
  7  8  910111213
14151617181920
21222324252627
282930